Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 11:01

Source: Magazine "Notre temps"

 

La perte de la "demi-part des veuves" a augmenté l'impôt de nombreux contribuables en 2014. Cet avantage est pourtant maintenu pour certaines personnes. Vérifiez vos droits.

Pour de nombreux contribuables, la réception des avis d’imposition a jeté un froid. En effet, parmi les foyers fiscaux imposés en 2014, près de 37% ont vu leur impôt augmenter, selon une note de Bercy commentée par le quotidien Le Monde mardi 9 septembre. La suppression de la "demi-part des veuves" fait partie des multiples motifs cités pour expliquer les hausses d’impôt. Qu’en est-il?

Une réduction d'impôt passée de 855 euros à zéro

Décidée en 2008, la suppression progressive de la demi-part de quotient familial accordéeaux parents isolés (dite "demi-part des veuves") destinée aussi bien aux parents veufs que divorcé(e)s ou célibataires, est devenue pleinement effective en 2014. Au fil des années, cet avantage a été graduellement restreint pour les contribuables qui ont élevé un enfant seul(e) pendant moins de cinq ans. Plafonnée à 855 euros en 2010 (revenu 2009), la réduction d’impôt a été limitée à 120 euros en 2013, et a totalement disparu en 2014.

Enfant élevé seul(e) pendant cinq ans et plus: demi-part maintenue

En revanche, la demi-part est maintenue pour les personnes qui vivent seules et ont élevé un enfant seule pendant au moins cinq ans. Dans ce cas, elle peut procurer une réduction d’impôt allant jusqu'à 897 euros. Détail pratique important, n'oubliez pas de cocher la case L sur votre déclaration de revenu pour l'obtenir.

La perte de la "demi-part des veuves" concerne particulièrement les contribuables retraités, touchés aussi par la fiscalisation des majorations de pensions de 10% versées aux parents de trois enfants et plus.

Pour atténuer les effets cumulés de ces mesures, le gouvernement a fait plusieurs gestes: décote fiscale révélée, barème de l’impôt indexé sur l’inflation et enfin réduction d’impôt profitant à plus de trois millions de ménages modestes.

A lire:

 

Les avis d'imposition disponibles, en partie, depuis le lundi 11 août 2014 intègrent une nouvelle réduction d’impôt pour les ménages modestes, jusqu’à 350 euros pour une personne seule et 750 euros pour un couple.

Une réduction d’impôt allant jusqu’à 350 euros pour une personne seule et 700 euros pour un couple. C’est ce dont vont bénéficier près de 3 millions de contribuables sur leur dernier avis d'imposition, disponible le 11 août . Grâce à cette disposition, près de 1,9 million de personnes sortiront de l’impôt.

Coût de ce dispositif de réduction d’impôt: pas moins d’1,16 milliard d’euros. Le but: faire sortir de l’impôt les nouveaux contribuables, qui, à cause des nouvelles dispositions fiscales de 2012 et 2013 sont entrés dans l’impôt alors que leurs revenus n’ont pas augmenté.

Cette "nouvelle réduction d’impôt sur le revenu 2014" concerne les contribuablesdont le revenu fiscal de référence calculé au titre de 2013 est:
inférieur à 14 144 euros pour une personne seule pour bénéficier d’une réduction d’impôt comprise entre 1 et 350 euros. 
inférieur à 28 289 euros pour un couple (2 parts) pour bénéficier d’une réduction d’impôt comprise entre 1 et 700 euros.



"Des gagnants et des perdants"

"Il y a forcément des gagnants et des perdants, impossible pour l’instant de savoir combien", glisse Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires-Finances publiques, principal syndicat des impôts, cité par le site la-croix.com. "Mais il est certain que pour certains retraités, les gestes fiscaux n’atténuent pas la fin de la demi-part et la fiscalisation de la majoration des pensions".

Partager cet article

Repost 0

commentaires